Ce lait végétal qui va détrôner le lait d’amande

14

Les laits végétaux ont la cote. Que vous les consommiez pour leur goût ou pour leur composition sans lactose, ils sont une belle alternative au lait de vache. Pour beaucoup d’adultes, ce dernier est très mal digéré, voire non toléré par l’organisme à cause du lactose, le sucre contenu dans le liquide. Si vous aimez le goût du lait de vache, certains existent sans lactose.

Un nouveau lait a fait son entrée sur le marché du végétal : le lait de pomme de terre.

Dug est une nouvelle gamme de lait végétal créée par Veg of Lund, une entreprise suédoise. Après le soja, l’avoine ou encore le lait d’amandes, Dug a eu l’idée d’utiliser des pommes de terre pour produire du lait végétal. Cette innovation est le résultat des recherches du professeur Eva Tornberg à l’université de Lund en Suède.

Si les laits végétaux présentent des avantages : apport de goût, absence de lactose, impact environnemental moins important (pour certains laits), vegan… Pourquoi le lait de pomme de terre risque de les détrôner ?

Car son impact sur l’environnement est encore moins important que le lait d’avoine (qui a besoin de beaucoup de place pour être cultivé), ou que le lait d’amande, qui a besoin de beaucoup d’eau pour être réalisé. Vous pouvez les cultiver presque n’importe où, et elles n’ont pas besoin de grand-chose pour pousser.

La pomme de terre ne contient par ailleurs pas d’allergènes contrairement au lait d’amande ou de noisette par exemple. Gustativement parlant, la pomme de terre est assez neutre ce qui peut en faire un super lait végétal. Déjà en vente au Royaume-Uni, le lait de pomme de terre pourrait arriver en France prochainement.

Selon le PDG Thomas Olander, la boisson se veut « très durable » car le lait de pomme de terre serait beaucoup moins gourmand en ressources que les autres laits. Sa fabrication nécessiterait même moitié moins de surface que celle du lait d’avoine, déjà très écologique. En ce qui concerne l’eau, Dug en utilise 56 fois moins que le lait d’amande.