Cette boisson détruit VRAIMENT votre système immunitaire, selon les nutritionnistes

140

Si certains aliments et boissons sont réputés pour favoriser l’immunité ; d’autres, au contraire, sont à limiter si l’on souhaite vraiment renforcer ses défenses naturelles. En ce sens, les diététiciens-nutritionnistes pointent du doigt un breuvage en particulier que consomment bon nombre de français.

Il n’y a rien de pire que l’alcool pour l’épuiser et l’empêcher de faire son travail. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. Non seulement le fait de boire de l’alcool déshydrate l’organisme, à cause de ses propriétés diurétiques, mais en prime il perturbe également la santé intestinale, empêchant le corps d’absorber les nutriments dont il a besoin pour bien fonctionner. Par ailleurs, les cocktails alcoolisés riches en sucres augmentent le taux de sucre dans le sang, ce qui perturbe la production de cellules immunitaires, mais aussi leur fonctionnement.

Boire trop d’alcool peut mettre votre système immunitaire à rude épreuve

Boire trop d’alcool peut catalyser les effets négatifs mentionnés précédemment. L’idée est de limiter sa consommation d’alcool aux niveaux préconisés par les organismes de santé officiels. Il ne faut pas dépasser 2 verres par jour, et pas tous les jours.

Au-delà, on altère l’efficacité de son système immunitaire et on encourt de gros risques pour la santé (développement de cancers, de maladies cardio-vasculaires, etc.).

L’alcool déshydrate le corps

Boire de l’alcool engendre une déshydratation du corps ; déshydratation préjudiciable pour le système immunitaire. En effet, l’alcool peut fortement vous déshydrater en raison de ses propriétés diurétiques, et cela ne permet pas d’entretenir un système immunitaire sain et fort.

La consommation d’alcool, qu’on arrive à l’état d’ivresse ou pas, entraîne un dérèglement hormonal. En effet, les molécules d’alcool perturbent la production de vasopressine, hormone chargée de réguler l’activité des reins. Quand on boit trop, les reins ne fonctionnent pas comme d’ordinaire : ils produisent trop d’urine et provoquent l’évacuation de trop grandes quantités d’eau. Le corps est finalement déshydraté, ce qui inhibe l’activité du système immunitaire et peut même retarder la production d’anticorps

Les breuvages alcoolisés, riches en sucres, peuvent interférer avec les cellules immunitaires  

La plupart du temps, les boissons alcoolisées, à l’image des cocktails, sont beaucoup trop riches en sucres. Effectivement, ils sont souvent faits à partir de sirops et de jus qui contribuent à alourdir le taux de sucre présent dans le sang.

Or, lorsque ce taux de sucre est trop élevé, il perturbe la production de cellules immunitaires et les empêche de fonctionner correctement, ce qui donne lieu à une faiblesse du système immunitaire.

L’alcool peut perturber la santé intestinale

Quand nous buvons de l’alcool, cela touche nos intestins en premier, qui l’absorbent. Dans le même temps, cela détruit le microbiome de notre système intestinal, cette bactérie saine qui contribue à sa bonne santé et empêche les cellules immunitaires de fonctionner correctement. Le système immunitaire est affaibli et est plus vulnérable aux maladies.