Canicule : ces conseils vous seront utiles pour les jours à venir

182

Lorsque la canicule s’installe, beaucoup ressentent des maux de tête, des nausées, des étourdissements, de la fatigue et une perte d’appétit. Ce sont les conséquences directes de la chaleur.

En effet, lorsque le mercure augmente, a fortiori sur plusieurs jours, le corps et le cerveau fournissent beaucoup d’énergies pour réguler la température interne et entrent en stress thermique. C’est ainsi que les troubles apparaissent.

Pour aider le corps à s’adapter, voici des conseils pour mieux vivre l’épisode de chaleur à venir.

Chercher la fraîcheur

Les autorités sanitaires recommandent d’éviter de sortir aux heures les plus chaudes, de maintenir le logement frais dans la mesure du possible : fermer les fenêtres et les volets, surtout si vous êtes exposés au soleil. Si cela n’est pas possible ou que vous devez vous déplacer, chercher à passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais comme un cinéma, une bibliothèque municipale, un supermarché ou un musée.

Penser au linge mouillé

Si vous pouvez rester à la maison, disposez un linge frais devant un ventilateur ou simplement devant la fenêtre ouverte pour rafraîchir la pièce. Dans le cas des épisodes de fortes chaleurs, les températures restent très élevées pendant la nuit. Pour anticiper les désagréments, vous pouvez placer vos draps au réfrigérateur et les sortir juste avant d’aller vous coucher.

N’attendez pas d’avoir soif pour boire

Il est aussi préconisé de boire régulièrement de l’eau, à température ambiante, sans attendre d’avoir soif, de se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour.

Une étude de l’université de Sydney publiée en 2019, il est conseillé d’humidifier le cou, le dos, les jambes à l’aide d’une éponge imbibée d’eau froide.

Consommez des produits frais

Il est conseillé de manger en quantité suffisante, ni trop, ni pas assez et de bien choisir ses aliments. Le céleri, le melon ou encore le concombre seront vos meilleurs alliés car ils contiennent beaucoup d’eau. Manger épicé peut également être une alternative car ce type de nourriture contient de la capsaïcine, un composé chimique qui provoque la transpiration.

Prenez des nouvelles de vos proches

Les enfants, notamment ceux âgés de moins de cinq ans, constituent des populations à risque d’accidents graves, tels que le coup de chaleur ou la déshydratation rapide.

Les personnes âgées ou affectées de pathologies chroniques, aux capacités d’adaptation moindres, sont aussi plus à risque.

On lève le pied sur le sport

En période de grosse chaleur, il faut réduire le temps d’activité sportive et l’effectuer de façon moins intensive. Il faut éviter de s’activer en journée et préférer les heures fraîches du matin. Le soir, toute la chaleur et la pollution de la journée sont en effet emmagasinées dans l’atmosphère.