Les signes qui alertent sur une consommation excessive de sucre

89

Les sucres se présentent sous plusieurs formes dans l’alimentation : le glucose, le galactose, le fructose, le saccharose, le lactose, le maltose et l’amidon. L’excès de sucre peut être associé à un surpoids, de l’obésité, des maladies chroniques, des pathologies cardiovasculaires et certains cancers. Il est recommandé aux adultes de ne pas consommer plus de 100g de sucres totaux par jour et pas plus d’une boisson sucrée.

Vous êtes souvent fatigué

Les fameux coups de barre rencontrés au cours de la journée sont souvent la conséquence de notre alimentation – en particulier lorsque les apports en sucre sont trop élevés.

On observe parfois des hypoglycémies réactionnelles induites par une élévation soudaine de la glycémie dans le sang, suivie d’une diminution tout aussi brutale accompagnée de vertiges, d’une baisse d’énergie, d’une faim impérieuse. Il ne s’agit donc pas d’une fatigue constante dans le temps, mais plutôt de variations d’énergie.

Vous avez des problèmes de peau

Si vous souffrez d’acné, de rosacée, de psoriasis ou encore de dermite séborrhéique, il est probable qu’une alimentation trop riche en sucres en soit à l’origine. Il faut surtout voir les problèmes de peau dans une globalité, il est donc important d’avoir de bonnes règles hygiéno-diététiques, notamment en limitant sa consommation de sucre.

Le sucre peut agir sur la peau par la sécrétion d’insuline qu’il provoque. En excès, l’insuline peut être pro-inflammatoire et donc favoriser ces petits désagréments. Par ailleurs, lorsqu’il y a des déséquilibres hormonaux liés au sucre, on peut fabriquer un peu trop d’androgène, donc de la testostérone, ce qui peut entraîner l’apparition de boutons.

Vous avez tout le temps soif

Lorsque l’on a trop de sucre dans le sang, le corps produit des urines pour éliminer l’excès, voilà pourquoi on a souvent soif. Attention d’ailleurs à ce que ne soit pas un diabète insipide si la soif est excessive et que les urines sont très diluées et excrétées en grande quantité.

Votre cerveau fonctionne au ralenti

Le sucre donne « un coup de fouet » mais l’effet est très vite limité, ce qui provoque l’effet inverse, on a tendance à se laisser déconcentrer. Il vaut mieux choisir des aliments à Index Glycémique (IG) bas comme quelques amandes ou noisettes pour redonner de l’énergie plus intéressante à son organisme.

Vous êtes déprimé

Irritabilité, sautes d’humeur, pensées négatives… Autant de symptômes qui sont intimement liés à la variation du taux de sucre dans le sang.

Pour fabriquer de la sérotonine, il faut un petit acide aminé qui s’appelle le tryptophane. Ce dernier doit passer à travers la barrière du cerveau, et pour ça il faut qu’il y ait un petit peu d’insuline, et donc une glycémie suffisante.

Quand vous êtes en hypoglycémie, ce tryptophane ne passe plus dans le cerveau, vous ne fabriquez plus de sérotonine. Et une chute de sérotonine, ça rend triste.