Comment bien protéger sa peau de la pollution

541

Sous l’épais nuage de particules fines qui surplombe régulièrement les grandes métropoles, notre peau se détériore. Des points noirs à l’acné en passant par des sécheresses cutanées, multiples sont les effets de la pollution sur notre peau. Voici nos solutions.

Une peau abîmée

Tout d’abord, la pollution ne se contente pas de « salir » notre visage, comme on le croyait encore il y a quelques années. Les polluants ; particules, ozone, oxyde et dioxyde d’azote, dioxyde de souffre ; ont des effets néfastes avérés sur la peau.

Plus la peau est fragile, altérée, plus ces effets sont importants. Une barrière cutanée en mauvais état permet une interaction avec tous les polluants ce qui conduit inexorablement à des phénomènes d’intolérances, d’inflammations, d’eczéma et d’allergies cutanées. Encore une mauvaise nouvelle : tous ces méfaits sont potentialisés par les UV. La pollution s’attaque en priorité à notre couche cornée. Or, celle-ci  est riche en lipides. »

Vieillissement prématuré 

Inflammation, teint terne, perte de tonicité, hyperpigmentation provoqués par une oxydation du sébum par la pollution et les UV ainsi qu’une diminution des antioxydants (vitamine C, vitamine E).Un vieillissement prématuré de la peaulié principalement à l’Ozone avec une augmentation accélérée des rides. Une déshydratation de l’épiderme : la fonction barrière de la peau est perturbée, d’où des fuites d’eau provoquant son hyper sécheresse.

Bien nettoyer sa peau

Le nettoyage de la peau s’effectue généralement deux fois par jour, le soir après le démaquillage et le matin avant de vous maquiller. Cette étape est indispensable également pour détoxifier l’épiderme. À cause de la pollution, la peau va devenir terne et manquer d’éclat. À plus ou moins long terme, on va remarquer un effet sur les pores qui vont s’ouvrir et on va voir apparaître quelques petits boutons, surtout sur les peaux mixtes à grasses.

Choisissez votre nettoyant en fonction de vos besoins et de vos goûts. Vous pouvez vous tourner vers des produits « libellés » anti-pollution qui contiennent des actifs oxygénants et qui ont pour objectif de neutraliser les particules polluantes et les radicaux libres.

Protéger sa peau avec un écran solaire de ville

Au quotidien, protégez-la à l’aide d’un écran solaire de ville ou avec des cosmétiques contenant un filtre solaire. Les UV accélèrent les méfaits de la pollution. Quand il y a du soleil, vous pouvez utiliser une protection SPF 20. Une à deux fois par semaine, prenez le temps d’exfolier votre visage afin de limiter l’accumulation des particules. Enfin, terminez votre rituel avec un masque hydratant et apaisant.

Renforcer et restaurer

Avec des soins blindés en anti-oxydants puissants puisque ceux de la peau sont « dévorés » par les polluants. En effet, il est indispensable d’empêcher les radicaux libres d’attaquer la peau : vitamine C, E, resvératrol, phlorétine, extraits de thé blanc, de melon… font le boulot, en même temps qu’ils réparent la barrière cutanée avec des agents hydratants, apaisants, allantoïne pour éviter l’inflammation.