3 étapes à suivre pour réaliser ses rêves

239
Se focaliser sur le positif

Se dire que ce que l’être humain est capable d’imaginer est réalisable. Ce qui existe aujourd’hui a déjà été imaginé. Tout de suite, on se dit que si quelqu’un a pu avoir l’idée d’aller sur la lune et que cela a pu être fait, changer de boulot devrait largement être faisable. Bref, on relativise et on glisse du négatif vers le positif. Au lieu de se dire « je n’y arriverai jamais », on préfère « voici un défi ». Même les échecs doivent être perçus comme des apprentissages.

Enfin, il faut être conscient que derrière la peur, il y a toujours un désir caché. Par exemple la peur d’échouer cache un désir de réussite. Une fois que l’on sait ça, il est plus simple de passer du négatif au positif.

Appliquer la Loi d’attraction

Lorsque l’on est de bonne humeur, on attire des personnes qui sont dans la même énergie que nous. L’idée est vraiment de se centrer sur ses succès, pour en générer d’autres. En agissant positivement, les éléments extérieurs répondent de manière positive. En ayant plus de patience, on s’énerve moins facilement et les choses glissent d’elle-même.

Croire en soi et en son potentiel

Les grands hommes et femmes ont toujours cru en leurs projets. Même lorsqu’ils ont dû passer par d’autres choses en attendant, ils n’ont jamais perdu de vue leur objectif.

Acquérir la certitude absolue d’atteindre un but donne les moyens d’y accéder : à force de se mettre dans la peau d’un personnage, on finit par le devenir ! L’important est donc de ne jamais oublier là où l’on veut aller et de croire en son potentiel.

Se projeter

Pour mener un projet à bien, il est important de savoir exactement où l’on veut aller. C’est essentiel pour la motivation. Pour se mettre en condition, on peut s’imaginer réussir. On se visualise en ayant atteint son but et on essaye de ressentir ses émotions une fois le problème résolu. Grâce à cet exercice, on peut avoir une idée des situations concrètes que l’on pourra vivre et les effets que ce nouvel état aura sur nous.

Ne pas baisser les bras après un échec

Ne jamais perdre de vue l’endroit où l’on veut aller et fixer ce but. Il ne faut surtout pas se focaliser sur l’échec mais au contraire le voir comme un apprentissage de plus qui nous mènera vers la réussite du projet. Comme sur l’autoroute, lorsque l’on veut dépasser un camion et que l’on est trop fixé dessus, on finit par dévier vers lui. Il faut donc toujours regarder loin devant pour bien éviter le camion. Il en est de même pour l’échec : il ne faut pas le fixer. Il faut regarder l’objectif final pour pouvoir le dépasser.

Imiter quelqu’un qui a réussi

Au lieu de se croire moins chanceux ou moins capable, mieux vaut essayer d’analyser le comportement de cette personne et comprendre ce qui fait qu’elle a du succès. L’idée n’est pas de s’approprier le projet d’un autre mais sa manière de réussir.