Les effets du manque de sommeil sur la santé

165
Prise de poids  

Le grignotage compulsif ou bien encore l’attirance pour les saveurs sucrées sont deux comportements qui résultent directement d’un manque de sommeil. En effet, pour lutter contre la fatigue, vous avez tendance à manger plus sucré ou plus gras. Vous compensez votre baisse d’énergie par un apport en glucides. Résultat : des kilos en trop s’empilent sur la balance.

Palpitation 

Parfois, les troubles du sommeil et donc la fatigue peuvent provoquer des palpitations au cœur, sans pour autant avoir de réels problèmes cardiaques. Mais moins on dort, plus le cœur bat vite et des palpitations peuvent ainsi apparaître. Bien dormir et surtout, dormir assez favorise donc la santé cardiovasculaire.

En effet, lorsqu’on dort, la fréquence du rythme cardiaque et la pression artérielle s’abaissent (c’est grâce à la phase de repos). Si vous dormez mal et peu, alors vous risquez l’hypertension, le cœur ne se reposant jamais assez pour récupérer. Et nul doute : l’hypertension est directement liée au manque de sommeil !

Nausées 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la fatigue peut engendrer des nausées. Lorsque les crises sont ponctuelles, on parle de cas aigus. Lorsqu’elles durent dans le temps, on parle alors de cas chroniques. Mais les nausées surviennent souvent avec d’autres symptômes qui apparaissent en parallèle.

Dans tous les cas, lorsque vous êtes fatiguée et que vous avez des nausées, il est préférable de faire des repas légers, plusieurs fois par jours, reposez-vous dans le calme, à l’abri de la lumière (surtout si elle est artificielle) et évitez tout exercice physique. Si ces symptômes ne disparaissent pas au bout de 48h, pensez à consulter un professionnel de santé !

Vertiges

Avoir des vertiges, c’est avoir un trouble lorsqu’on se tient debout.
On distingue ainsi deux types de vertiges :

– Les vertiges avec symptômes rotatoires : c’est quand la tête tourne, ce qui fait totalement perdre l’équilibre
– Les vertiges sans symptômes rotatoires : un déséquilibre modéré souvent causé par la fatigue.

Il arrive donc que certaines personnes en manque de sommeil et particulièrement fatiguées disent être touchées par des vertiges.  Et même s’il n’y aucune étude scientifique qui vient appuyer l’apparition de ce symptôme, on considère malgré tout que le manque de sommeil et donc l’état de fatigue provoque des vertiges. Pour qu’ils apparaissent, il faut généralement dormir deux heures de moins par jour qu’à l’accoutumée.

Mal de tête 

Un déficit en sommeil est souvent associé à des crises de migraines. C’est un facteur déclenchant. L’explication avancée est la suivante : c’est durant la phase de sommeil profond que le cerveau active son mode « bien-être ». Or, si cette fameuse phase est perturbée pour sécréter la sérotonine et la dopamine, alors des migraines parfois très violentes apparaissent.
Bien souvent, le seul traitement efficace pour calmer les migraines, c’est de dormir pour reposer le cerveau.

Mais à l’inverse, trop dormir est également une mauvaise idée. Il faut donc dormir en respectant son horloge biologique : pas trop, ni trop peu.