6 bonnes raisons de se lever aux aurores

128
1. Les personnes matinales sont plus heureuses

On le sait, le soleil produit un bien fou au moral. De même, une longue exposition à la lumière naturelle serait bénéfique à l’humeur. Des recherches ont aussi établi le lien entre le bonheur et le fait de se lever tôt dans sa jeunesse, cela prévaut également pour les personnes âgées.

Explications possibles : les couche-tard seraient moins heureux parce que l’emploi du temps 9 à 5 imposé par le monde du travail n’est pas adapté à leur horloge interne.

2. Elles obtiennent de meilleures notes

Sur les campus, les couche-tôt ratent certainement nombre d’activités nocturnes, mais ce n’est que tout bénéfice pour leurs notes, car cela leur permet de se lever plus tôt, de se présenter à l’heure au cours, une habitude qui leur donne aussi plus de temps pour plancher sur leurs cours.

Une étude effectuée par des étudiants en 2008 à l’université du Texas a révélé que les étudiants considérés comme des lève-tôt avaient des notes supérieures d’un point par rapport aux couche-tard.

3. Elles se réveillent à l’heure

Pas besoin de retarder le réveil pour les lève-tôt, ils ne ressentent tout simplement pas la nécessité de faire sonner leur réveil plusieurs fois. Une personne matinale se réveille très rapidement en général, et avec très peu de brouillard cérébral.

Elle est prête à un haut niveau d’activité très tôt le matin. En outre, les personnes matinales ont beaucoup d’énergie et de joie le matin.

4. Elles sont productives le matin

Pendant que le lève-tard s’extirpe lentement du brouillard cérébral, le lève-tôt aura déjà eu le temps d’aller faire son running, de préparer son petit-déjeuner et de checker ses emails avant de partir au boulot.

5. Elles sont moins exposées à la dépression

Veiller tard serait lié à des taux plus élevés de dépression, selon plusieurs études. Les personnes de type nocturne ont en effet souvent un manque de sommeil chronique qui influe sur leur santé à la fois physique et mentale.

Cependant, aucune étude n’a conclu que cette facette était inhérente aux couche-tard ou qu’elle découlait du rythme imposé par la société.

6. Elles sont peut-être plus gentilles

La nuit est souvent synonyme de peur, de mystère, et véhicule depuis des temps ancestraux des histoires obscures de loups-garous, de vampires et d’actes impunis. Dans une étude datant de 2013, les couche-tôt auraient moins tendance que les couche-tard à avoir des traits de personnalité narcissique, machiavélique ou psychopathe.