5 îles désertes sublimes pour se couper totalement du monde

133
Pitcairn – Royaume-Uni

Pitcairn est située dans l’océan Pacifique Sud, à 5 450 kilomètres de la Nouvelle-Zélande. L’aéroport le plus proche se trouve dans les îles Gambier, sises à 520 kilomètres à l’ouest. L’île compte environ 50 habitants, qui descendent des mutinés du Bounty, qui y ont accosté en 1790, et de leurs compagnes tahitiennes.

Pitcairn est à l’image exacte d’une belle carte postale du bout du monde, avec ses plages de sable blanc baignées de soleil, ses collines verdoyantes, ainsi que ses eaux translucides abritant des récifs coralliens vierges. Pitcairn est aussi un lieu privilégié pour l’observation des baleines à bosse qui viennent y hiverner entre du mois de mai à la fin du mois d’octobre.

Tromelin – France

Tromelin est une île corallienne située à 436 kilomètres à l’est de Madagascar. Son point culminant est à seulement sept mètres au-dessus du niveau de la mer. Ce petit bout de terre en forme d’amande est recouvert de sable, d’herbes et d’arbustes, souvent fouettés par un vent houleux. Elle reste néanmoins un refuge pour les oiseaux marins comme le fou masqué et la sterne blanche, ainsi que les tortues marines.

L’histoire de Tromelin est liée à une tragédie passée, celle du naufrage de l’Utile en 1760. Ce navire appartenait à la Compagnie des Indes Orientales, et devait rallier la Malaisie. Au bout de deux mois sur l’île, l’équipage, composé de 120 marins, réussit finalement à construire une embarcation de fortune, et put reprendre la mer. Ces hommes laissèrent derrière lui 80 esclaves, à qui ils promirent de revenir. On n’eut plus jamais de leurs nouvelles. Lorsque 15 ans plus tard une corvette vint sauver ces malheureux naufragés, il ne restait plus que sept femmes et un bébé.

Aldabra – Seychelles

Aladabra est un atoll situé à 1 100 kilomètres de Mahé, la plus grande île des Seychelles. Seules 15 âmes y vivent de façon permanente, et les visites touristiques sont limitées à 30 personnes. Sa situation isolée lui a permis de demeurer l’un des derniers sanctuaires naturels vierges de la planète, avec plus de 400 espèces animales et végétales endémiques.

Aldabra abrite notamment le crabe de cocotier, le râle de Cuvier, et la plus grande concentration au monde de tortues géantes – environ 152 000. L’île est également un lieu de reproduction privilégié des tortues vertes et des tortues imbriquées. À marée haute, vous pourrez observer le ballet marin des raies mantas et des requins à pointes noires glissant dans les eaux cristallines. Aladabra est classé Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1982.

Yakushima – Japon

Yakushima est une île qui fait partie de l’archipel Ōsumi, rattaché à la préfecture de Kagoshima. Inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1993, ses paysages originels sont composés de montagnes vertigineuses, culminant à plus de 1 800 mètres d’altitude, et d’une épaisse forêt de cèdres millénaires, tapissée de mousse et de fougères.

Cette végétation foisonnante accueille une faune rare et sauvage, comme le macaque japonais et le cerf Sika. Parmi les belles curiosités de l’île, on retrouve également de nombreuses cascades, dont celle d’Ooko-no-taki chutant depuis 88 mètres de hauteur, ainsi qu’une plage de granit d’où l’on peut observer des tortues marines. Yakushima est accessible en ferry depuis Kagoshima.

Tristan da Cunha – Royaume-Uni

Tristan da Cunha est l’île la plus éloignée, et la plus isolée au monde. Elle est située dans l’océan Atlantique, à environ 2 420 kilomètres de Sainte-Hélène, et 2 770 kilomètres du cap de Bonne Espérance, en Afrique du Sud. Annexée par le Royaume-Uni en 1816, sa capitale s’appelle Edimbourg des Sept Mers – mais c’est bien son seul point commun avec son illustre homonyme écossais. Dans ce royaume du silence ne vivent que 297 habitants, issus de huit familles différentes.

Il n’y a ni restaurant, ni hôtel, ni aéroport, car l’île est trop petite pour contenir une piste d’atterrissage. Elle possède toutefois un code postal, TDCU 1ZZZ, ce qui permet aux résidents de faire des commandes en ligne. Ils peuvent même avoir des nouvelles du monde entier, car la télévision y a été introduite en 2001. Tristan da Cunha n’est accessible qu’en bateau, au bout d’une semaine de périple en mer. Il faut noter l’existence d’un îlot de 14 kmau sud-ouest de Tristan da Cunha, qui est en réalité la partie émergée d’un rocher volcanique. Il a été joliment nommé l’île Inaccessible.