7 lieux paradisiaques, mais extrêmement dangereux

552
La piscine du Diable, chutes Victoria

Voici les majestueuses chutes Victoria, les plus spectaculaires au monde, situées sur le fleuve Zambèze, frontière entre le Zimbabwe et la Zambie.

En haut de ces chutes qui culminent à 108 m se trouve une piscine naturelle vraisemblablement la plus belle, mais également la plus dangereuse au monde. La vue est certainement à couper le souffle, mais chaque année un accident -inutile de préciser qu’il s’avère mortel- a lieu.

Atoll Bikini

Nom enchanteur, cadre paradisiaque et pourtant… Cet atoll des îles Marshall a été le théâtre d’essais de l’arme atomique par les États-Unis entre 1946 et 1958. Les habitants ont été « déplacés » et ceux qui émirent le souhait de retrouver leur île au début des années 70 durent y renoncer en raison de la trop forte radioactivité.

Si vous souhaitez malgré tout vous rendre sur place, vous devrez signer une décharge renonçant à toute poursuite en cas de maladie et vous abstenir de consommer les fruits et légumes… Quant au bikini, son concepteur a trouvé « pertinent » de comparer son maillot révolutionnaire qualifié de bombe anatomique avec les bombes atomiques larguées la même année sur l’atoll éponyme.

Queen’s Bath, Hawaï

Située sur l’île de Kauaï, dans l’archipel d’Hawaï, cette piscine semble au premier abord idyllique : réserve d’eau naturelle, panorama grandiose, vous êtes bien au paradis, mais l’enfer est tout proche. Ce bassin d’apparence paisible est surnommé à juste titre « la piscine de la mort ». Plutôt qu’un long discours, 2 photos éclairantes.

Le niveau de l’eau monte ou descend de plusieurs mètres en quelques secondes seulement, avec une fin tragique assurée : noyé sous la déferlante des vagues ou fracassé contre les rochers. Et pourtant chaque année des inconscients défient la mer, enfin la mort, les deux.

Kjeragbolten, Norvège

Un rocher coincé entre deux falaises, il n’en faut pas plus pour que certains perdent tout sens commun ! Les falaises de la montagne de Kjerag qui culminent à 980 m surplombent un magnifique fjord au nom poétique « le fjord de Lumière », qui s’étend sur plus de 40 km. La vue est exceptionnelle et vertigineuse.

L’attraction consiste, après avoir marché pendant plus de 3 h avec des passages parfois techniques à descendre sur le bloc rocheux coincé dans une anfractuosité des falaises. Inutile de rappeler que le moindre faux-pas s’avère fatal !

Alnwick Gardens, Angleterre

Au nord de l’Angleterre, dans le comté de Northumberland, le jardin le plus dangereux au monde vous ouvre ses portes pour une inquiétante promenade.

Le jardin des poisons abrite les plantes les plus toxiques au monde de la ciguë à la strychnine, en passant par les roses de Noël connues sous le nom d’hellébore noir… L’impressionnant portail orné de tête de mort est un prélude à cette balade mortifère.

Lac Kivu

À la frontière entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda, ce lac apparemment paisible, aux eaux limpides contiendrait selon certaines estimations 60 km³ de méthane dissous et 300 km³ de dioxine de carbone.

Une concentration explosive. Des spécialistes préconisent une éruption catastrophique à moyen terme, qui serait susceptible d’entraîner des conséquences dramatiques pour les 2 millions de personnes vivant aux abords du lac.

Dallol, Éthiopie

Un volcan d’acide à la beauté envoûtante certes, mais également… sulfureuse ! Ce vaste site regorge de formations géologiques inhabituelles : montagnes de soufre, cheminées de fée, geysers gazeux qui façonnent des vasques minérales, dépôts salins, concrétions et terrasses aux couleurs improbables et chatoyantes.

Rouge, jaune, blanc, ocre, vert se côtoient et évoluent, des teintes pastel au fluo le plus agressif pour le regard. Un paysage surnaturel, indescriptible qui change en permanence, un émerveillement dans une chaleur plus qu’étouffante. La température de l’eau avoisine par moment les 70 °C, le sol est friable, les émanations de soufre et de gaz sont toxiques. Un site hallucinant, aussi enchanteur que dangereux.