Quels sont les bienfaits de l’acide hyaluronique ?

176
Son nom vient du grec halos (qui signifie vitreux) + uronique (pour sa haute teneur en acide uronique) car il a initialement été isolé de l’humeur vitrée située dans la cavité oculaire.
L’acide hyaluronique est naturellement présent dans notre corps, en particulier dans nos yeux, mais aussi dans la peau et dans nos cartilages. Mais sa quantité décroit fortement avec l’âge, si bien qu’on estime qu’à 50 ans, notre stock est divisé de moitié !
Sa dégradation pourrait être accélérée par la production de radicaux libres dans l’organisme et sous l’action des rayons UV du soleil.

Aujourd’hui, l’acide hyaluronique vendu dans le commerce provient de la fermentation de bactéries bacillus subtilis.

Préserver la jeunesse de la peau

L’acide hyaluronique a une formidable action hydratante puisque chaque molécule est capable de fixer plus de 1000 fois son poids en eau, à la manière d’une éponge ! Les compléments alimentaires d’acide hyaluronique servent ainsi à maintenir d’hydratation de la peau et à favoriser sa bonne élasticité, garante de son aspect jeune et pulpeux.

L’acide hyaluronique est par ailleurs capable de favoriser la synthèse de collagène dans les couches profondes de la peau.
Sous forme de cosmétiques (crèmes, masques, sérum …) son action complète efficacement la prise par voie orale, en agissant sur les couches superficielles de la peau pour hydrater et lisser les ridules.

Réhydrate les yeux secs, traite les irritations de la cornée

Les gouttes d’acides hyaluronique reconstituent l’humidité de la cavité oculaire et favorisent la production de larmes, ce qui les rend très efficaces pour soigner les yeux secs.
Elles sont également utilisées en médecine ophtalmiques pour traiter les lésions oculaires ou favoriser la cicatrisation après une intervention chirurgicale (cataracte, greffe, décollement de rétine …).

Prévention du cancer

Une étude menée en 2013 à l’université de Rochester à New York1, a montré l’effet anti-anticancéreux de l’acide hyaluronique chez certaines espèces animales, notamment le rat-taupe.

Traiter l’arthrose du genou ou lubrifier les articulations douloureuses

L’acide hyaluronique est présent dans les os et en particulier dans les cartilages. Il relie les tissus, articulations, tendons et le cartilage hyalin et il produit le liquide synovial qui aide les articulations à absorber les chocs.

Il est ainsi fréquemment utilisé en complément pour traiter les douleurs liées à l’arthrose ou en injections pour soulager les douleurs chroniques.

Sous quelle forme l’acide hyaluronique est-il commercialisé ?

Les solutions cutanées à base d’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique intervient dans la préparation de gels, masques, crèmes et sérums divers qui se déclinent sous forme d’anti-âge, de toniques hydratants, de soins de jour ou de nuit. Ils sont pratiques pour restructurer la peau sans passer par les injections. Ici, son poids moléculaire influencera son niveau d’assimilation par la peau.

Les injections

Les injections intradermiques ont pour objectif de raffermir la peau et de combler les rides d’une manière durable sans passer par la chirurgie esthétique. Leurs effets sont quasiment instantanés pour un rendu très naturel. Elles sont parfaites pour traiter les ridules entourant les yeux, le nez, les lèvres de même que les rides d’expression.

Vous pouvez aussi y recourir pour redessiner le menton, les pommettes et les joues ou pour rendre les lèvres plus pulpeuses. L’injection d’hyaluronique dans les mains est également courante pour les rajeunir.

Les compléments alimentaires

Dans le cadre d’une nutri-cosmétique, l’acide hyaluronique est préparé sous forme de comprimés, de gélules, de solutions orales, de capsules. De l’avis des spécialistes, ces dernières sont à privilégier en raison de leur enveloppe molle et huileuse.

Elles seront mieux assimilées par notre métabolisme si bien qu’une infime proportion de la molécule seulement sera évacuée.

La forme de poudre à diluer l’eau ou autre liquide ou à rajouter dans un yaourt est intéressante car proche de l’alimentation courante.