Pourquoi prendre des probiotiques ?

255
Les probiotiques facilitent la digestion du lactose

Suivant les ethnies et les continents, les populations sont plus ou moins touchées par l’intolérance au lactose. Elle se manifeste par des ballonnements, des gaz, des crampes et elle est causée par une déficience en lactase, un enzyme nécessaire à la digestion du lactose.

Le lactose n’étant pas digéré, il est alors possible d’avoir des diarrhées. Des études ont montré que la présence de probiotiques dans le produit laitier fermenté facilite sa digestion. La fermentation du produit laitier conduit à la transformation du lactose, responsable de l’intolérance, en acide lactique qui lui est digeste. L’acide lactique présent dans les probiotiques a un autre effet positif sur la santé : il facilite l’absorption du calcium, du fer et du phosphore.

Les probiotiques soulagent les symptômes du syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) ou syndrome du côlon irritable se caractérise par des malaises, des maux de ventre, des diarrhées ou une constipation. Il n’existe pas de moyen de prévenir ce syndrome. On peut par contre prévenir les récidives en changeant d’habitudes alimentaires.

L’effet des probiotiques sur les symptômes du SII est fréquemment étudié depuis 2000. Des résultats récents ont montré une amélioration globale de l’état des personnes qui en souffrent avec une réduction des douleurs abdominales, des flatulences, des ballonnements et une régularisation du transit. Il reste néanmoins difficile de quantifier l’importance des bienfaits.

Les probiotiques préviennent et traitent la diarrhée infectieuse et la diarrhée du voyageur

La diarrhée aigüe, souvent causée par une gastroentérite touche aussi bien les enfants que les adultes. Les acides lactiques présents dans les probiotiques permettraient de réduire les risques de souffrir de ce type de diarrhée ainsi que sa durée si elle a déjà été contractée. En complément d’une bonne réhydratation, les probiotiques aideraient à guérir plus rapidement la gastrite en empêchant la bactérie d’adhérer à la paroi de l’estomac.

Quant à la diarrhée du voyageur, aussi appelée turista, elle touche 15 à 60% des voyageurs à destination des pays en voie de développement. Les probiotiques auraient une certaine efficacité sur la prévention de cette diarrhée, souvent causée par la bactérie Escherichia Coli. D’après 12 études, la prise d’une dose minimum de probiotiques, contenus dans les yaourts (yogourts) mais aussi dans la levure de bière de type boulardii, permettrait de prévenir la diarrhée du voyageur.

Les probiotiques préviennent les complications dues aux antibiotiques et aux infections nosocomiales

En 2006, une étude indiquait que le risque de diarrhée due à une prise d’antibiotiques pouvait être réduit en prenant des probiotiques Saccharomyces boulardii et Lactobacillus rhamnosus GG. Les probiotiques atténuent également le risque de contracter une infection gastro-intestinale nosocomiale (= infection contractée à l’hôpital).

Suite à une intervention chirurgicale de l’abdomen, ils  peuvent réduire les risques de pneumonie, la durée du séjour à l’hôpital et du traitement antibiotique. Pour ce qui est d’une transplantation de foie, ils préviendraient aussi les infections et les complications postopératoires. Rappelons que ces probiotiques sont sans danger, même pour des enfants en soins intensifs. Les probiotiques sont également très utiles en cas de nourriture par intubation : un traitement à base de levure boulardii, Saccharomyces boulardii, diminuerait les risques de diarrhées et d’infections gastro-intestinales.