Les lieux les plus mystérieux au monde

474
Le Pont d’Overtoun

Si vous devez promener Rex, on vous déconseille de le faire sur le pont d’Overtoun, en Écosse. Un phénomène étrange semble y pousser les canidés à se jeter dans le vide ! Encore plus mystérieux : les toutous semblent se jeter toujours du même côté, et l’on dit même que certains chiens qui ne seraient pas morts sur le coup seraient remontés sur le pont pour sauter à nouveau !

De surcroît, la réputation macabre de ce pont n’est plus à faire depuis qu’en plus de ces suicides de chiens, un fait divers a mis en émoi toute l’Écosse : dans les années 90, un père tua son fils en le jetant du haut du pont, convaincu que ce dernier était l’antéchrist.

La Maison Winchester

Tout commence avec la veuve d’Oliver Winchester, le fameux inventeur de la carabine du même nom. Sarah Winchester, après la mort subite de sa fille et de son mari, commença à croire dur comme fer qu’une malédiction s’était abattue sur elle et sa famille, à cause des nombreuses morts dues à l’invention de son mari. Un medium confirma son intuition, et lui expliqua qu’elle ne pourrait survivre que si elle construisait une maison pour elle et les fantômes de toutes les victimes d’une carabine Winchester, et à la condition que cette maison soit constamment en travaux.

Pendant près de 40 ans, 24h sur 24 et 7 jours sur 7, la maison Winchester fut donc construite, agrandie, modifiée. Le nombre 13 fut incorporé partout dans la maison, et dans sa folie superstitieuse, Sarah Winchester ne s’inquiéta pas des bizarreries qui pouvaient apparaître : escaliers qui mènent au plafond, fenêtres qui donnent sur le sol, etc. Elle dépensa l’équivalent de 70 millions de dollars dans la construction de ce manoir, c’est-à-dire une bonne partie de sa fortune.

La porte de l’Enfer

Dans les années 70, les soviétiques creusèrent un trou au Turkménistan, à la recherche d’une réserve de gaz exploitable. Quelqu’un a dû glisser sur le panneau de contrôle de la foreuse, puisque le sol s’effondra, créant un énorme cratère qui laissait les gaz s’échapper à l’air libre.

Pour éviter un désastre écologique, les scientifiques décidèrent de mettre le feu à la poche de gaz, pensant que la réserve se consumerait en quelques jours. Cela fait 40 ans que ce cratère de 70 mètres de large brûle, et apparemment il n’est pas prêt de s’éteindre. Il offre aux visiteurs un spectacle apocalyptique, et une campagne de promotion pour les énergies renouvelables assez efficace.

La Forêt d’Aokigahara 

Cette forêt très dense, située au pied du Mont Fuji, au Japon, est devenue depuis les années 50 un lieu privilégié par les gens souhaitant mettre fin à leurs jours. Cet engouement fut amplifié dans les années 90, avec la publication du « Manuel complet du suicide » au Japon, et qui désigne cette forêt comme l’endroit idéal où se suicider. Elle est depuis devenue un lieu un peu mystique, qui apparaît dans de nombreux films ou livres à cause de sa sombre réputation.

En 2010, les autorités japonaises avaient enregistré 200 tentatives de suicide : depuis, elles ne publient plus le nombre de corps retrouvés, pour ne pas encourager encore plus les gens à venir mourir dans la forêt. De nombreux panneaux ont également été érigés un peu partout dans Aokigahara : ils affichent des messages positifs, accompagnés de numéros de téléphone à appeler, afin de faire changer d’avis les éventuels candidats au suicide.

Le triangle des Bermudes

Célèbre pour avoir englouti plus d’un navire, le triangle des Bermudes est une zone maritime de 4 millions de km2. Formant un triangle entre Miami, Porto Rico et l’île des Bermudes, il est le théâtre de disparitions aussi soudaines qu’inexpliquées.

Extraterrestres, distorsion spatio-temporelle ou champs magnétiques surnaturels… Malgré les nombreuses études réalisées, la plupart des disparitions survenues dans le triangle des Bermudes restent inexpliquées.

La forêt de Hei Zhu Gou

Située dans la province du Sichuan, cette forêt de bambous est une zone digne des grandes oeuvres de science-fiction. A l’instar du Triangle des Bermudes, elle est hors du temps et ne semble pas laisser repartir les malheureux qui pénètrent dans ses bois.

Enclavée et régulièrement assaillie par le brouillard, la terrible « Vallée de la mort » devrait conserver ses mystères encore longtemps. Et on ne vous parle pas du squelette géant d’oiseau à deux cranes trouvé là-bas…