Ces objets pleins de bactéries que vous devriez nettoyer plus souvent

137
Votre téléphone portable

Les cellulaires ne transmettent pas seulement des messages : ces merveilles de l’électronique sont souvent recouvertes de diverses choses immondes qui vont des matières fécales au staphylocoque doré – un cousin malfaisant et résistant aux antibiotiques du staphylocoque.

Prêter votre téléphone risque de faire empirer le problème. Les bactéries qui vivent sur votre peau ne vous rendront sans doute pas malade, mais quelqu’un d’autre peut le devenir si vous vous frottez les yeux ou mangez avant de vous être lavé les mains. La solution ? Nettoyez votre téléphone au moins une fois par jour avec une lingette désinfectante à base d’alcool.

Sacs d’épicerie réutilisables

Avant d’aller au supermarché, vous avez pensé à prendre vos propres sacs réutilisables ? Bravo ! Mais à quand remonte leur dernier nettoyage ? Si vous êtes incapable de le dire, ne vous sentez pas mal à l’aise pour autant : d’après Charles Gerba, nous serions seulement 3% à laver les nôtres régulièrement. Le risque ? Du jus de viande a pu couler sans que vous le remarquiez, puis vous avez remis les sacs bien au chaud dans le coffre de votre auto.

Et deux jours plus tard, vous mettez une pomme de laitue dans le même sac. Toutes les conditions sont maintenant réunies pour le développement de la salmonelle sur votre salade. Une simple habitude à prendre : après chaque utilisation, mettez vos sacs dans la machine à laver ou vaporisez-les d’un produit à base d’eau de Javel.

Bouteille d’eau

Vous avez encore une bouteille d’eau réutilisable en plastique ? Passez plutôt à un modèle métallique. Le métal a un effet inhibiteur sur la croissance des bactéries. Par contre, le plastique permet aux microorganismes d’adhérer à la paroi, de s’accumuler en formant un biofilm, ce qui encourage leur prolifération.

Même si ces germes ne sont pas tous pathogènes, ne prenez pas de risque et utilisez une brosse longue pour récurer chaque jour l’intérieur de votre bouteille, surtout si vous la remplissez d’un autre liquide que l’eau.

Lentilles

Les scientifiques savent que la plupart des bactéries avec lesquelles nous entrons en contact sont bénéfiques, mais quand il s’agit de vos yeux, mieux vaut s’en tenir à la propreté la plus irréprochable.

Les lentilles auront beau être stériles quand vous les sortez de leur boîtier, si vous les mettez en place sur vos yeux avec un doigt sale, vous courez le risque d’attraper beaucoup de choses, de la conjonctivite à une infection de la cornée. Gardez les mains propres et vous serez étonné(e) de voir à quel point cela va préserver votre santé.

Vêtements de gym

Les vêtements de sport imprégnés de sueur ne sont pas seulement dégoûtants : ils peuvent aussi transporter des pathogènes comme le rhinovirus ou le staphylocoque que vous pourriez avoir ramassés à la salle d’entraînement.

Et comme si cela n’était pas assez inquiétant, il y en aura encore plus, le temps que vos vêtements passent à la laveuse. Non seulement l’intervalle entre les lavages donne aux germes le temps de proliférer, mais il créé aussi un environnement favorable au développement des moisissures. Prenez l’habitude de laver vos vêtements de gym après chaque séance d’entraînement.

La laisse de votre chien

La laisse du chien traîne, disons, à travers à peu près tout, mais combien de fois est-elle nettoyée ou remplacée ? Pratiquement jamais. Vous n’avez aucune idée de ce qu’il y a sur le sol, donc, par précaution, lavez-vous les mains quand vous revenez de promener votre chien.

Pour des raisons semblables, ne laissez pas votre chien vous lécher le visage. Les chiens passent beaucoup de temps à mettre le museau dans des choses que vous ne voulez pas retrouver sur votre visage.

Vos chaussures

C’est un fait : environ 90% des chaussures que nous portons ont, à divers degrés, des E. coli sur leurs semelles. Lavez-vous les mains chaque fois que vous manipulez vos souliers et efforcez-vous de les emballer dans des sacs avant de les mettre dans une valise.

La meilleure défense contre des super-microbes comme le staphylocoque doré – qui peut être résistant aux antibiotiques – est d’avoir une bonne hygiène des mains et de se laver les mains souvent, surtout après avoir utilisé des espaces publics ou des toilettes.