Lieux interdits au public : ces endroits que vous ne pourrez jamais visiter

188

Vous ne pourrez certainement jamais visiter ces différents endroits secrets existants sur la planète, car ils font preuve d’une surveillance extrême au quotidien…

L’île de North Sentinel – Golfe du Bengale

Située dans le Golfe du Bengale, cette île abrite une tribu indigène appelée les Sentinelles. Cette civilisation rejette tout contact avec les autres êtres humains : c’est l’une des dernières communautés encore isolées du monde moderne. Elle suit un mode de vie simple guidé par la pêche et la cueillette.

Si leur territoire est considéré comme un lieu interdit sur Terre, c’est bien parce qu’ils n’apprécient pas que des étrangers s’approchent de chez eux. Un accueil avec des arcs et des flèches ça ne fait jamais très plaisir…

Le Mont Weather – Virginie, États-Unis

Ce centre d’opérations d’urgence se situe en Amérique du Nord dans l’Etat de Virginie. Il s’agit d’un endroit qui permet d’abriter le gouvernement en cas de catastrophe, qu’elle soit naturelle (tempête, inondation…) ou humaine (notamment les attentats du 11 septembre 2001).

Si le Mont Weather est utilisé pour ce genre d’événement, on ne sait pas ce qu’il s’y passe le reste de l’année… Une chose est sûre, le public ne peut pas avoir accès à ce site, il est réservé au militaire et aux personnes importantes du pays.

Métro-2 – Moscou, Russie

Cette ligne de métro qui se distingue du réseau public de Moscou n’a jamais été admise par le gouvernement russe. Toutefois, certaines études ont pu identifier des tunnels suggérant son existence : Métro-2 servirait de conduit d’évacuation pour les personnalités importantes en cas de situation critique.

Elle a été secrètement mise en place par Staline afin de pouvoir rejoindre en toute sécurité certains bâtiments comme les quartiers généraux du FSB, le ministère de la Défense, un aéroport international et une ville militaire.

L’île de Poveglia – Venise, Italie

Cette île près de Venise est en quarantaine, car elle servait de cimetière pour les victimes de la peste depuis le Moyen-Âge. Il y a également un hôpital psychiatrique qui a été mis en place à l’époque contemporaine, mais ce dernier est totalement abandonné depuis.

Ce territoire est considéré comme un des lieux les plus hantés de la planète : de nombreuses histoires surnaturelles sont racontées et l’île est interdite au public. Après avoir été témoins de phénomènes étranges et effrayants, les derniers habitants ont déserté les lieux. Même les pêcheurs de la lagune persistent à contourner largement les rives de Poveglia, de peur de croiser quelques revenants…

Le White Gentleman Club – Londres, Angleterre

Fondée en 1693, cette demeure est le plus ancien club de gentleman à Londres. Très exclusif, seuls certains hommes importants sont autorisés à se rendre aux réunions, comme Charles (le Prince de Galles) ou le Prince William (duc de Cambridge) par exemple.

Autrefois, ce lieu servait à vendre du chocolat chaud, une boisson très rare à l’époque. Aujourd’hui, on ne sait pas pourquoi les membres de la haute société britannique s’y réunissent encore.

Les archives du Vatican – Vatican, Italie

Les Archives secrètes apostoliques du Vatican se trouvent au Saint-Siège (lieu assimilé au Pape) et représentent une large collection de manuscrits, livres, tablettes anciennes, actes, qui décrivent des événements du passé et des informations diverses qui concernent le gouvernement et le monde en général.

Seul le Pape peut accéder librement à ces documents, ainsi que certaines autorités de la hiérarchie catholique dans des cas exceptionnels. On y retrouve par exemple des descriptions concernant le procès de Galilée, l’excommunication de Martin Luther, ou encore des lettres de Michel-Ange…

Pripyat, Ukraine

Ce village ukrainien appelé Pripyat était autrefois peuplé de nombreux habitants, mais il est à l’abandon depuis une trentaine d’années, à cause de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl survenue en 1986. L’accident a conduit la population à fuir leur maison pour ne pas être contaminée par les radiations présentes sur le terrain.

Ces dernières représentent effectivement un grand danger pour les différentes espèces vivantes (humains, plantes, animaux). Selon des spécialistes, une semaine d’exposition suffirait à provoquer la mort d’une personne, d’où l’obligation de ne pas approcher cette ville. Ceci étant dit, des gens vivent dans et aux abords de la zone depuis des années…