Comment l’intelligence artificielle (IA)vous facilitera la vie pour vos prochains voyages

11

Organiser son transport vers l’aéroport, porter ses bagages, attendre dans les files d’attente de la sécurité et supporter les retards ne sont que quelques-uns des maux de tête dont souffrent les voyageurs lorsqu’ils prennent l’avion d’une ville à l’autre. Les compagnies aériennes et les entreprises technologiques développent l’intelligence artificielle pour faciliter le voyage.

Il est toujours difficile de prédire l’avenir d’une industrie. La propagation de la Covid-19 a secoué l’industrie du voyage, et la reprise devrait prendre du temps. La généralisation des technologies telles que les véhicules autonomes et les scanners de reconnaissance faciale dépendra de nombreux facteurs, notamment de leur rapidité de développement, de la mise en œuvre de mesures de protection de la vie privée et de sécurité et, bien sûr, des préférences des passagers. Mais l’IA permet d’espérer que l’expérience du voyage aérien sera facilitée et plus accessible dans les années à venir.

Savoir quand quitter la maison

Quel est le meilleur moment pour aller à l’aéroport ? L’application de votre compagnie aérienne a peut-être la réponse. L’utilisation de l’apprentissage automatique pour analyser les informations météorologiques de tiers, les données sur le trafic routier et même les temps d’attente aux points de contrôle de sécurité pourraient aider les passagers à prendre leur vol tout en minimisant le temps d’attente.

Des robots taxis

Quand il est temps de partir, commandez une voiture à conduite autonome. Un partenariat entre Hyundai Motor Group et Aptiv, une entreprise technologique, teste un taxi autonome entre l’aéroport international McCarran et des points de Las Vegas, y compris le Strip. Delta Air Lines et d’autres compagnies pourraient un jour intégrer certains services de covoiturage dans leurs applications, ce qui permettrait à celles-ci de vérifier les informations sur les vols, le trafic et d’autres données, et de réserver des voitures sans intervention humaine pour les clients qui le souhaitent.

Un contrôle de sécurité facilité

Le contrôle de sécurité pourrait-il être aussi simple que de traverser une série d’appareils équipés de caméras et de capteurs ? C’est l’avenir que Delta envisage. Un système biométrique permettrait d’identifier les passagers, et leurs images seraient comparées aux bases de données de sécurité et de contrôle des frontières.

Les rayons X, la vision par ordinateur et d’autres technologies permettraient de scanner les bagages à main à la recherche d’objets interdits. L’imagerie thermique permettrait de vérifier la température des voyageurs.

Un cockpit sans pilote

Les avions commerciaux autonomes sont un projet réaliste, explique Pete Kunz, ingénieur en chef senior de Boeing pour les systèmes non pilotés. Des obstacles existent, notamment la formation de l’IA qui pilote l’avion pour faire face à des situations d’urgence, comme une urgence pour un passager qui exige que l’avion se déroute vers un autre aéroport, et la construction de systèmes permettant aux appareils sans pilote de communiquer avec les aéroports et les autres avions.

Il faudra probablement des décennies avant que les passagers ne découvrent un cockpit vide, mais il est probable que l’avenir du transport aérien soit autonome. Bientôt vous pourrez embarquer dans un avion sans pilote : c’est une vision lointaine de l’avenir, mais les entreprises technologiques s’efforcent d’en faire une réalité.