L’histoire de Beatrice Wood, la femme dont s’est inspiré James Cameron pour le personnage de Rose dans Titanic

441

On se souvient tous de ce moment où Rose et Jack, principaux personnages du film Titanic, se retrouvent piégés en plein milieu de l’océan une nuit d’avril 1912, avec elle sur une planche et lui essayant de la sauver, se sacrifiant au passage. Deux personnages charismatiques qui resteront dans les mémoires grâce à la magie du cinéma et à l’excellent travail du réalisateur James Cameron.

De par leur rôle unique et typique de l’époque, les deux personnages ont marqué les téléspectateurs. Mais peu de gens savent que le réalisateur James Cameron s’est basé sur la vie d’une artiste réelle pour créer le personnage de Rose. Il s’agit de Beatrice Wood. L’autobiographie de cette artiste peintre américaine a beaucoup influencé le réalisateur de Titanic au moment de l’écriture du scénario lorsqu’il a créé et développé les personnages.

Issue d’une famille de la classe supérieure qui a tout laissé tomber pour essayer de comprendre ce que c’était que de vivre « sans ressources », elle a connu une carrière prolifique dans le monde des arts, en tant que peintre d’avant-garde trouvant son inspiration chez des artistes comme Marcel Duchamp et Claude Monet. Ce n’est pas un hasard si le film commence par une image de la vieille Rose créant des œuvres en céramique, au moment même où elle reçoit l’appel qui changera sa vie.

Chose curieuse : Beatrice n’a jamais été passagère du paquebot. Mais en avril 1912, le jour où le navire supposé indestructible heurta un iceberg avant de sombrer au fond de l’océan Atlantique quelques heures plus tard, l’artiste peintre aurait eu à peu près l’âge de Rose. Un élément qui a servi de référence au célèbre réalisateur, lequel s’est servi de la véritable personnalité de Beatrice Wood pour la transposer au personnage de Rose, créant ainsi un personnage féminin stimulant, une femme audacieuse et rebelle, des qualités témoignant de l’émancipation des femmes dans une société égalitaire.

Rose doit énormément à Beatrice. À l’instar de cette dernière, elle est en avance sur son temps et a le courage de se battre pour ce qu’elle veut et pour sa liberté. Dans le film, certaines scènes montrent comment la jeune femme remet en question les règles de la société de l’époque, surtout dans le rôle qu’on essaie de lui imposer juste parce qu’elle était une femme. Beatrice a fait de même dans sa vie, défiant la société par son art et se revendiquant comme un esprit libre.