Ce site naturel classé patrimoine mondial de l’UNESCO a été complètement défiguré après un important tremblement de terre…

175

Caché au nord-ouest de la Chine, à 300 km de Chengdu, dans la province du Sichuan, un site exceptionnel d’une rare beauté et précieusement préservé attire chaque année de véritables amoureux de la nature. Cet endroit est appelé la Vallée de Jiuzhaigou (九寨沟), celle-ci tirant son nom des neuf (九) petits villages tibétains qui peuplent les environs (寨沟).

Si beaucoup de touristes se tournent vers les grands sites célèbres que compte l’Empire du Milieu tels que la Cité interdite de Beijing, la vue du quartier Pudong avec la fameuse Perle de l’Orient à Shanghai ou encore l’armée en terre cuite de Xi’An, d’autres lieux soigneusement protégés valent pourtant tout autant le détour. C’est notamment le cas de la Vallée de Jiuzhaigou, un parc national classé en 1992 au patrimoine mondial de l’UNESCO et qui a rejoint en 1993 le Réseau mondial des réserves de biosphères de l’UNESCO.

La Vallée de Jiuzhaigou est un site d’une beauté exceptionnelle, qui affiche des paysages complètement différents en fonction des saisons : des paysages lumineux au printemps et en automne, ponctués de bleu et vert intenses en été, et entièrement glacés et comme en suspens en hiver.

Le site regorge de petits lacs calcifiés dont le passage de l’eau a creusé les cavités et d’énormes chutes d’eau. Grâce à sa richesse en minéraux et au sol calcaire sur laquelle elle repose, l’eau de la vallée apparaît limpide et d’un bleu turquoise, pour le plus grand bonheur des yeux.

Mais le 8 août 2017, une catastrophe naturelle a ravagé les lieux : un important tremblement de terre de magnitude 7 a détruit une grande partie de la région, tout en faisant 25 morts, 525 blessés ainsi que de nombreux dégâts dans les villes alentours, notamment la ville de Zhangzha.

La reconstruction du site classé démarre en novembre 2017 avec, notamment, la construction d’un mur de protection sur le versant des montagnes, la reconstruction des routes permettant de remonter la vallée et la sécurisation des principaux sites. Le parc a rouvert brièvement en mars 2018 avec un nombre limité de visiteurs avant de refermer le site en raison des fortes pluies qui risquaient d’affaiblir la topographie encore fragile des lieux. Depuis septembre 2018, la vallée est à nouveau ouverte à un nombre limité de touristes et uniquement en sorties organisées par des agences.

Heureusement, les efforts déployés pour restaurer la beauté des lieux ont permis aux visiteurs de retrouver la vallée quasiment dans le même état qu’avant la catastrophe. Le site ainsi que les commerces et hôtels alentours devraient reprendre doucement une activité normale au cours de l’année 2020.