Des faits peu connus sur le sommet du monde, le Mont Everest

2

Les gens ne peuvent pas s’empêcher d’être fascinés par le Mont Everest. Connu comme le plus haut sommet de la Terre, environ 4 000 personnes ont tenté de l’escalader, mais seuls 660 randonneurs ont réussi. Environ 142 personnes sont décédées pendant l’ascension de l’Everest.

Il y a encore beaucoup à apprendre sur cette montagne historique. Lisez ces trois faits sur le Mont Everest qui vous donneront certainement une nouvelle perspective sur la montagne préférée de tous.

Quelle est sa taille ?

En 1955, une équipe de géomètres indiens a visité la montagne (située à la frontière du Népal et du Tibet) pour enregistrer une mesure officielle de la hauteur de la montagne. Ils ne s’attendaient probablement pas à réaliser que le mont Everest est aussi grand. S’étendant à 29 029 mètres au-dessus du niveau de la mer, le mont Everest équivaut à la taille de près de 20 Empire State Buildings.

 

Cependant, au cours des 60 dernières années, les géologues ont enregistré de nouvelles altitudes. En 1999, un appareil GPS a enregistré que l’altitude pourrait être de 29 035. L’enregistrement le plus récent, en 2005, a déterminé que la montagne ne pouvait être que de 29 017. Alors, quelle est la bonne mesure ? Aujourd’hui, la hauteur officielle de la montagne reste à 29 029 mètres, mais cela va probablement changer dans les années à venir.

En raison des tremblements de terre et des catastrophes naturelles, le mont Everest a énormément changé depuis 1955. Des mesures géographiques ont permis de constater que la taille de la montagne est peut-être en train de diminuer. Mais cela n’empêche pas les randonneurs enthousiastes de se rendre sur la montagne.

A propos des grimpeurs

Tout le monde sait que l’ascension de l’Everest est un grand défi. Quiconque atteint le sommet mérite plus qu’une tape dans le dos. Seuls 660 randonneurs ont réussi l’ascension de la montagne, mais un certain nombre de personnes ont décidé de l’escalader plus d’une fois. Par exemple, Kami Rita Sherpa a escaladé l’Everest à 22 reprises, ce qui lui a permis d’établir le record des tentatives les plus réussies.

Le guide de montagne Lhakpa Sherpa a escaladé la montagne à neuf reprises, détenant le record du plus grand nombre de tentatives par une femme. L’Américain Dave Hahn, guide des Expéditions RMI, détient le record du plus grand nombre de sommets gravis par un non-Sherpa. Il a gravi le sommet 15 fois.

Pour beaucoup de gens, atteindre le sommet de la montagne peut prendre plusieurs jours avec diverses étapes en cours de route pour se reposer et récupérer. L’ascension de l’Everest est une montagne russe pleine d’émotions, et il faut y faire face avec beaucoup d’amour et de tendresse pour réussir. Cependant, quelques randonneurs talentueux ont battu des records pour atteindre le sommet en un temps record.

Par exemple, en 2003, Lakpa Gelu Sherpa a réussi à se rendre du camp de base de la montagne au sommet de l’Everest en seulement 10 heures et 56 minutes. L’alpiniste italien Hans Kammerlander a gravi la montagne en 16 heures et 45 minutes. Les deux hommes méritent des félicitations.

Un lieu sacré

Le Mont Everest n’est pas seulement admiré par les randonneurs, la montagne est considérée comme un lieu sacré. Dans la culture bouddhiste de l’Himalaya, l’Everest est connu sous le nom de Chomolungma, traduit par « Déesse Mère des Montagnes ». Comme il s’agit d’un lieu sacré, les randonneurs doivent demander la permission avant de poser le pied sur la montagne. Cela se fait lors d’une cérémonie officielle de puja, qui se tient traditionnellement au camp de base avant que les randonneurs ne commencent leur courageux voyage.

La puja est exécutée par un lama bouddhiste et deux moines, qui construisent un autel en pierres. Ils demandent la bonne fortune et la protection des grimpeurs, et ils bénissent également l’équipement des grimpeurs. La participation à la puja est une tradition superstitieuse. Pour les Sherpas, ils ne commenceront pas à escalader la montagne tant qu’ils ne sauront pas qu’ils ont été bénis. C’est peut-être la raison pour laquelle ils ont réussi à gravir le sommet.