Après avoir fait ses débuts au Goodwood Festival of Speed en 2018, la toute première version de production de la Nissan GT-R 50 est arrivée. Avec seulement 50 de ces supercars fabriquées à la main et un prix d’un million de dollars, le constructeur japonais prévoit d’avoir les premiers clients au volant d’ici la fin de l’année.

La GT-R 50 est le fruit d’une collaboration entre Nissan et Italdesign. Elle est basée sur la dernière GT-R Nismo et tire sa puissance d’un V6 de 3,8 litres biturbo optimisé pour ce véhicule.

La version de série de la Nissan GT-R 50 a été testée sur le circuit de Tazio Nuvolari en Italie, où les essais statiques et dynamiques sont presque terminés. Après avoir franchi quelques obstacles liés à la pandémie de coronavirus, les premières unités sont maintenant en bonne voie pour être livrées dans le courant de l’année.

« C’est un jour très spécial, après des semaines extrêmement difficiles pour tout le monde », déclare Jörg Astalosch, PDG d’Italdesign. « Après avoir dû renoncer à la première mondiale au Salon de Genève et après l’arrêt partiel de nos activités de production en raison de COVID-19, début mai, nous sommes à nouveau opérationnels à 100 % et pouvons confirmer la livraison des premières voitures entre la fin de cette année et début 2021, comme prévu ».

Chaque GT-R 50 coûtera 1,1 million de dollars, et ceux qui en sortiront pourront personnaliser leurs véhicules et les décorer de teintes inspirées de l’histoire des GT-R de Nissan.

« Nos clients ont apprécié l’expérience personnalisée offerte par Italdesign, qui a une longue tradition dans le domaine exclusif des véhicules hautes performances ultra rares et sur mesure », déclare Michael Carcamo, directeur du programme des voitures de sport de Nissan et de NISMO. « Leur expérience avec la GT-R50 a été incroyable et je peux dire de première main que chaque voiture sera certainement un chef-d’œuvre autonome ».

Nissan affirme qu’une poignée des 50 réservations sont encore disponibles.