L’incroyable destin d’Amelia Earhart

229

Lorsqu’en 1937 Amelia Earhart décolle de l’aéroport de Lae, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, pour terminer son tour du monde à bord d’un bimoteur Lockheed Electra 10-E, cette pionnière de l’aviation américaine n’a aucune idée du destin tragique qui l’attend, ni qu’elle va devenir la personne portée disparue la plus célèbre de son époque.

 

Vous rappelez-vous de votre émerveillement lorsque, pour la première fois, vous avez vu un avion, cette énorme masse de métal, se détacher du sol pour disparaître dans les nuages ?

C’est justement ce spectacle, auquel elle a assisté lors d’un meeting aérien dans l’Iowa, qui a émerveillé la petite Amélia Earhart, 11 ans, et lui a donné l’envie de passer sa vie dans un cockpit. Quelques années plus tard, après avoir appris à piloter, elle achète son premier avion, et c’est alors une vie bien éloignée des standards de l’époque qui commence pour elle. Et pour mieux intégrer un univers dominé par les hommes, elle effectue une transformation physique radicale : elle se coupe les cheveux à la garçonne, et s’achète un blouson en cuir qu’elle porte jour et nuit pour lui donner un aspect usé.

La carrière d’Amélia Earhart, qu’elle passe à entreprendre des voyages aussi fascinants que dangereux, va inspirer des générations de femmes et de petites filles. Elle rentre dans les annales lorsque l’équipe dont elle fait partie traverse l’Atlantique en 1928 ; mais cette expédition ne la satisfait pas, alors elle effectue ce même trajet en 1932, mais seule cette fois, et devient la toute première femme à traverser cet océan. Et elle ne s’arrête pas là ! En janvier 1935, elle se lance dans une nouvelle aventure : elle décolle de Hawaï pour rejoindre la Californie, et réussit triomphalement là où jusqu’alors tout le monde avait échoué.

Amélia n’envisage pas un seul instant de se contenter de ces succès, et commence un tour du monde en avion en juin 1937. Cette pionnière ignore alors la catastrophe qui l’attend, et pour tout dire, encore aujourd’hui personne ne sait exactement ce qui s’est passé.


Amelia disparaît le 2 juillet, après avoir déjà parcouru 35 000 km en 40 jours. Le président Roosevelt lance des recherches, et ce sont une dizaine d’avions et près de cinquante navires qui tentent de la retrouver, en vain. Mais même si nous ne connaissons pas encore les circonstances précises de sa mort, une chose est sûre : Amélia Earhart n’a jamais disparu de la conscience collective.

Elle reste un symbole extrêmement fort de la persévérance des femmes et de l’esprit d’aventure. Elle est un modèle pour de nombreuses jeunes filles qui rêvent de partir dans des expéditions à l’autre bout du monde, des comédies musicales s’inspirent d’elle, et elle est même devenue une icône de mode. Pas sûr que ce dernier point aurait plu à Amélia, mais il est la preuve, s’il en fallait une, de l’influence extraordinaire qu’elle a encore, plus de 80 ans après sa disparition.