5 manières de venir en aide pendant l’épidémie

67

Alors que le monde fait face à l’épidémie de Coronavirus, les gens deviennent de plus en plus conscients de la fréquence du lavage des mains et pratiquent la distance sociale pour aider à ralentir la propagation de cette maladie.

Mais si vous faites partie de ces nombreuses personnes qui ne sont pas considérées comme « à risque », vous pouvez vous sentir un peu impuissant. Comment pouvez-vous venir en aide lorsque tout le monde travaille à domicile et ne peut pas s’approcher ? Il s’avère qu’il existe un bon nombre de choses que nous pouvons faire afin de soutenir nos communautés locales en ces temps incertains – afin que nous puissions nous en sortir, aussi indemnes que possible.

1. Soyez conscient de la façon dont vous faites votre shopping.

Avec la panique, les gens ont tendance à acheter beaucoup trop de produits par peur de manquer de nourriture, mais également pour éviter de devoir sortir à nouveau et de nombreux magasins d’alimentation locaux en prennent un coup.

Alors, si vous pouvez aller à l’épicerie et que vous n’êtes pas contagieux, visitez vos magasins locaux, mais à des heures creuses afin d’éviter le plus de personnes possible. Il est également important de garder à l’esprit combien vous achetez et d’essayer de ne pas acheter plus que ce dont vous avez besoin.

2. Trouvez de nouvelles façons de soutenir les entreprises, comme les cartes-cadeaux.

Pour vos entreprises locales préférées qui ne sont pas des épiceries – comme les salles de sport, les cinémas, les restaurants ou d’autres petites entreprises – acheter des cartes-cadeaux est un excellent moyen de garder des revenus à leur disposition, que vous pourrez utiliser plus tard.

Vous pouvez également envisager d’appeler les entreprises locales pour voir si elles mettent temporairement en place des solutions, comme une boutique en ligne, ou si elles ont besoin de quelque chose.

3. Faites des dons là où ils sont nécessaires.

De nombreuses communautés à risque seront durement touchés au cours de cette épidémie, notamment les personnes à faible revenu et les sans-abris. Dans ce cas, faire un don à des organismes de bienfaisance comme les banques alimentaires et les refuges pour sans-abri peut grandement contribuer à maintenir la santé de la communauté dans son ensemble.

Entrez en contact avec vos refuges locaux et consultez le répertoire des refuges pour sans-abri, ainsi que le répertoire des banques alimentaires, si vous ne savez pas par où commencer. La Croix-Rouge exhorte également les personnes en bonne santé à prendre de l’avance sur le virus et à donner du sang maintenant, car à mesure que le virus se propage, le nombre de donneurs de sang en bonne santé continuera de diminuer.

4. Soyez le voisin que vous voudriez avoir.

Dans des moments difficiles comme celui-ci, nous pouvons retrouver foi en l’humanité. De toutes les manières possibles, cela vaut la peine de devenir un bon voisin, en particulier pour les personnes à risque.

Faites savoir à vos amis à risque, aux membres de votre famille ainsi qu’à vos voisins ce que le CDC recommande quant à la façon de prévenir et de se préparer au virus. Voyez s’ils ont besoin d’aide pour faire les courses, mettre en place une technologie pour communiquer avec leurs proches, ou tout simplement se rendre chez le médecin.

Pour les personnes les plus vulnérables, c’est le moment de vous mobiliser et d’être le voisin que vous aimeriez avoir.

5. Suivez des sources d’informations crédibles.

Et enfin et surtout, lorsqu’il s’agit de maintenir une communauté en bonne santé et au courant des dernières informations, il est important de s’appuyer sur des sources d’actualités fiables pour des mises à jour et des recommandations, en particulier dans votre région.

Tenez-vous au courant des nouvelles locales pour surveiller la situation dans votre région, ainsi que ce que vos dirigeants locaux et les prestataires de soins de santé conseillent. Et en ce qui concerne la crédibilité, Snopes est une excellente source pour déterminer la légitimité des informations.

Soyez prudent et sceptique vis-à-vis des rumeurs publiées sur les réseaux sociaux.

C’est une période difficile, mais heureusement, ce sont souvent des moments comme ceux-ci qui nous rendent tous un peu plus coopératifs. Nos communautés ont besoin de toute l’aide qu’elles peuvent obtenir – et grâce à ces cinq choses faciles, nous pouvons tous rester calmes et s’en sortir.