Si vous buvez du café, vous devez savoir ceci !

75

La caféine contenue dans le café est un stimulant. Il augmente l’adrénaline, la dopamine et la noradrénaline. Ils sont directement liés au stress, mais aussi à l’obésité. Il est vrai que le café nous aide à nous réveiller le matin, mais le fait d’en boire tout au long de la journée ne fait qu’accroître le stress et l’anxiété.

Pexels

Vous ne devriez pas boire de café si vous souffrez d’hypertension

Si nous faisons de l’hypertension, le médecin nous obligera à renoncer à deux aliments dans notre alimentation : le sel et le café. Boire du café n’est pas bon pour les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires.

Le café peut provoquer des brûlures d’estomac

fotolia

Le café est souvent responsable de brûlures d’estomac et de malaises gastriques. C’est particulièrement vrai si nous buvons notre café l’estomac vide. Le café est un aliment dont l’acidité naturelle peut déséquilibrer notre flore intestinale et peut être particulièrement agressif à jeun. À long terme, nous pouvons finir par souffrir de gastrite ou de toute autre maladie du système digestif.

La caféine peut provoquer des addictions

La caféine est un stimulant naturel. Comme pour tous les autres stimulants, la consommation régulière de caféine peut entraîner une dépendance. Que nous buvions trop de café ou que nous nous arrêtions brusquement, nous sommes susceptibles de nous sentir irritables, anxieux et même déprimés.

La consommation de café peut entraîner le diabète 

En plus d’augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, le café peut, à long terme, nous prédisposer au diabète.

Getty Image

Le diabète est dans certains cas lié à l’hypertension. La caféine augmente le taux de glucose dans le sang et, selon des études, les buveurs quotidiens de café ont un métabolisme du glucose altéré à long terme. Bien qu’ils n’atteignent pas les niveaux d’un diabétique, les études les qualifient de « pré-diabétiques ».

Le café pourrait nuire à notre bonheur

Cela semble un peu bizarre. Mais expliquons-nous. Le café entrave la production de sérotonine, un neurotransmetteur que notre cerveau génère et qui nous fait nous sentir heureux ou bien. Les grands buveurs de café, comme les personnes souffrant de dépression, ont une faible concentration de sérotonine dans le sang. Cela n’affecte pas seulement l’humeur. La sérotonine influence également notre libido, notre sommeil et même notre niveau d’agressivité.