Coronavirus : une nouvelle épidémie menace le monde début 2020

569

Le coronavirus est un virus enveloppé. Selon les espèces, il est capable d’infecter naturellement les mammifères et les oiseaux. Toutefois, début décembre 2019, une forme nouvelle de maladie respiratoire a été identifiée à Wuhan en Chine. Elle est occasionnée par un nouveau coronavirus et dénommée pneumonie de Wuhan. Les génomes du virus ont été communiqués immédiatement à la communauté internationale. C’est ainsi que le virus a reçu le nom de 2019-nCoV.

La maladie a été identifiée pour la première fois chez les commerçants et les clients du marché aux poissons de Huanan à Wuhan. On y vend également d’autres animaux comme les oiseaux, les lapins et les serpents. Elle est donc entièrement d’origine animale et malheureusement se transmet entre des personnes.

Une propagation rapide à travers le monde

A la date du 6 février 2020, la Chine enregistre plus de 560 décès décès avec plus de 20 00 cas d’infections. En même temps, la propagation du virus se propage dans le monde. Il s’agit tout simplement des pays asiatiques, dont deux morts aux Philippines et à Hong Kong. Des pays européens et en Amérique du Nord sont également touchés.

L’Organisation mondiale de la santé a donc décrété l’urgence de santé mondiale. En effet, 27 pays dans le monde sont concernés représentant près de 14% des pays reconnus par la communauté internationale. Devant une telle catastrophe, plusieurs pays se sont mobilisés pour évacuer leurs ressortissants résidant à Wuhan. Il s’agit, entre autres, de pays européens, des États-Unis, du Japon, de la Thaïlande.

Les recherches ont vite démarré sur le plan international dans le monde entier, pour trouver une réplique à l’épidémie. Le virus est qualifié de très difficile à isoler. Toutefois, les Chinois sont arrivés à en isoler une souche, suivis par une équipe australienne. En France, l’Institut Pasteur a également réussi à isoler et mettre en culture des souches du virus. Toutefois, la production d’un vaccin va encore prendre quelques mois selon les spécialistes.

En attendant, toutes les précautions sont prises aussi bien en Chine que dans le reste du monde. C’est ainsi que les liaisons aériennes avec la Chine ont été suspendues par la plupart de compagnies internationales. Et tous les yeux et l’espoir sont rivés actuellement sur les spécialistes dans leurs travaux de recherche.