Les erreurs de français que l’on fait sans s’en rendre compte #2 !

60
Advertisement

Le mois dernier nous vous avions proposé un premier petit volet des erreurs de français très courantes qui étaient à éviter le plus possible ! Vous fûtes nombreux à réclamer une suite à cette première liste non exhaustive et bien voilà qui est fait chers amoureux de la langue française ! Une fois de plus nous rappelons que nous savons très bien qu’il est difficile d’être irréprochable en ce qui concerne la langue française ! De même, nous n’avons pas la prétention de penser que nous sommes un exemple de perfection à toute épreuve. Mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas essayer de nous améliorer !

Commençons…

1- A l’instar des autres personnes présentes, celle-ci était d’une laideur tout fait mémorable.

Nous avons tendance à utiliser l’expression  »à l’instar de quelque chose » de façon complètement erronée. À vrai dire, nous entendons beaucoup de personnes l’employer dans son sens contraire.  »A l’instar de quelque chose » ne signifie aucunement une opposition entre deux éléments. Au contraire, vous pouvez le traduire par le synonyme  »Comme ». Dans la phrase précédente, vous êtes en train de dire que, de la même façon que toutes les personnes présentes, celle-ci est horrible. Il serait peut-être préférable de laisser un peu cette expression de côté et d’utiliser  »Contrairement à » qui est très clair et fonctionne parfaitement.

2- Ils croivent encore que je suis le responsable !

Il s’agit d’une petite déformation du français que nous faisons assez instinctivement en étant enfant et qui finit par rester en grandissant. La langue française est compliquée, notamment au regard de sa conjugaison. Le verbe  »croire » et très proche du verbe  »boire » dans sa forme infinitive. Ainsi, il nous paraît presque naturel de se dire, que si les gens boivent et bien, c’est qu’ils croivent. C’est une erreur qui est compréhensible et parmi les plus dures à corriger même lorsque nous nous rendons compte de notre erreur.

3- Ça me gratte !

Nous utilisons presque tous, cette expression en cas de piqûres, de démangeaisons ou d’eczéma. Ce n’est pas une erreur dramatique en soi. Mais réfléchissez un tout petit peu au sens de la phrase.. Bien sûr que non, cela ne vous gratte pas, en revanche cela vous donne bien envie de vous gratter ! Nous pouvons alors soit dire  »je me gratte » ou bien  »cela me démange ». Il n’y a que la vielle couverture de votre grand ou son dernier pull tricoté qui peuvent vous gratter réellement !

4- Je peux te demander une question ?

Il s’agit aussi d’une expression que nous employons de temps à autre sans nous en rendre réellement compte. Cette requête pourrait bien fonctionner si une question, était une chose que vous souhaiteriez détenir.. Or, vous ne voulez pas acquérir une question, vous désirez en poser une !

5- Je suis Paris depuis une semaine

Votre interlocuteur comprendra parfaitement que vous vous situez à Paris et que vous ne vous situez pas réellement au-dessus de Paris, ou en train de l’écraser. Il s’agit tout de même d’une erreur très commune apparue dans les années 1970, qu’il faudrait progressivement bannir de notre langage pour éviter de rendre notre langue encore plus compliquée qu’elle ne l’est déjà !

6- Il a mangé sa pomme en entière.

Peu de gens le savent, mais  »en entière » est une erreur de langage qu’il faut impérativement éviter ! Nous pouvons dire  »entière » ou  »en entier », mais  »en entière » n’existe tout simplement pas.

Nous savons qu’il est difficile de faire attention à sa syntaxe en permanence, aussi cet article ne vise pas à critiquer ou à blâmer qui-que ce soit, il s’agit simplement de s’informer afin que tous ensemble nous essayons progressivement de corriger notre langue. Pas seulement dans un but esthétique de langage, mais pour pouvoir se distinguer à certaines occasions. Saviez-vous qu’une personne, qui s’exprime correctement, a 20% de chance de plus de voir ses demandes et requêtes acceptées ?