Le Titanic : l’autre face de la tragédie

262
Advertisement

Le grand écran a su relater l’histoire émouvante du Titanic. L’histoire d’amour de Rose et Jack s’en trouve encore plus poignante parce que le contexte où elle s’est déroulée n’est pas une fiction. Cette tragédie s’est réellement passée en avril 1912 et le paquebot Titanic a défrayé la chronique et ébranlé les esprits en son temps.

Une présence passée sous silence

L’isolationnisme des Etats-Unis et le contexte du racisme encore vivace dans ce pays à cette époque ont apporté une autre face de la tragédie qui a anéanti le paquebot. Des chinois faisaient partie des passagers du Titanic mais curieusement, il n’en est fait mention qu’aléatoirement.

Si la présence des Chinois survivants à la catastrophe est évoquée, c’est pour attirer l’antipathie des lecteurs. Il est rapporté que si la demi-douzaine de chinois ont survécu, c’est parce qu’ils se sont travestis en femmes pour pouvoir embarquer dans les canots de sauvetage. A cause de leur nombre insuffisant, les canots étaient destinés aux femmes et aux enfants. D’autres récits rapportent que les chinois se cachaient sous les sièges des canots avant leur mise à l’eau.

L’oubli dans le malheur

Il faut savoir que la représentation populaire de cette époque voulait que les chinois – et les asiatiques en général – soient des personnes de moindre catégorie et fourbes. Le résultat est que les quelques chinois qui ont vécu la tragédie sont complètement oubliés par l’histoire.Les récits sont intentionnellement orientés vers la compassion pour la majorité des passagers parce que le petit nombre des chinois était insignifiant face aux centaines d’autres victimes.