Nogales, un épisode de plus dans la crise des opioïdes américaine

801
Advertisement

Une prise phénoménale a été faite par les douaniers américains à Nogales, à la frontière entre l’Arizona et le Mexique. Une quantité spectaculaire de fentanyl a été saisie, sans commune mesure avec les prises précédentes aux portes d’entrée de la drogue vers les Etats-Unis. C’est grâce à la brigade canine que le subterfuge a été découvert.

Les ruses des trafiquants toujours plus sophistiquées

Pour faire passer les 115 kg de fentanyl par le point de passage de Nogales, les trafiquants ont utilisé un camion transportant des concombres. Nogales est, en effet, une ville par où passent des millions de kilogrammes de produits d’hiver qui vont déferler dans les supermarchés de l’ouest des Etats-Unis venant du Mexique.

Des mesures draconiennes pour ne pas aggraver la crise des opioïdes

On se souvient que l’année 2010 a été le théâtre d’une crise relative à l’usage des opioïdes. La consommation de fentanyl s’en est trouvée décuplée. En relation directe avec le phénomène, le nombre de décès par overdose d’opioïdes est supérieur à celui des accidents de voitures ou ceux causés par les armes à feu.

Le fait est que le fentanyl est aujourd’hui associé au carfentanil, opioïde synthétique à l’effet 100 fois plus intense que le fentanyl. Ces substances tolérées par la loi sont hautement plus lucratives pour les trafiquants car elles sont bien moins chères que la morphine.

L’administration américaine veut engager des centaines de millions de dollars américains pour combattre le fléau engendré en partie par des prescriptions d’opiacés et qui ont eu pour conséquence l’addiction de ceux qui en ont usé.