Des pourboires pour les hôtesses de l’air : bientôt sur les vols de la Frontier Airline

211
- Advertisement -

Classée parmi les dix compagnies aériennes américaines, la Frontier Airline, compagnie low-cost, a décidé de tirer le maximum du portefeuille de ses passagers. Choix de siège payant, bagage payant… Désormais, elle suggère ses passagers de récompenser ses hôtesses et stewards par un pourboire pour les services.

Inviter les passagers à gratifier, un plus sur les salaires

L’idée d’autoriser le pourboire lors d’un vol à plus de 30 000 pieds a vu le jour en 2016 et au sein de la compagnie Frontier Airline. Mais sa mise en place en tant que système de gratification fut le 1er janvier 2019.

Le principe est assez simple : tout passager qui désire être servi d’un repas à bord d’un avion (repas payant, bien entendu) peut verser un pourboire à l’hôtesse ou au steward qui lui a servi. Le pourboire en question est donc directement encaissé par le PNC.

Selon le point de vue, cette gratification se répercute sur le salaire du PNC. D’après Frontier Airline, ses 2 200 hôtesses et stewards estiment que c’est un plus sur leur paie. Pour la plupart du personnel navigant, il s’agit d’un moyen de maintenir les salaires durant quelques années.

La sécurité avant tout…

Certains stewards et hôtesses voient dans le pourboire un complément de revenu. Pour d’autres, les dérives peuvent être nombreuses en laissant les passagers gratifier leurs services. La raison est que leur principal rôle, avant toute chose, est de faire respecter la sécurité et le calme en vol. Ils estiment qu’ils ne sont pas engagés pour vendre des boissons et des plateaux-repas, mais plutôt de veiller à la sécurité des passagers à bord.