Holly Street, la rue des souvenirs

1338
- Advertisement -

Une des traditions de Noël préférées de notre famille consiste à monter dans la voiture les nuits de décembre et à remonter les pâtés de maison de Holly Street en face du lycée Bellaire. Il y a généralement des voitures en face de nous et derrière tandis que nous roulons lentement vers le 5007 Holly Street en faisant des “oh” et des “ah”.

Les arbres, les buissons et la maison, y compris le toit, sont toujours couverts de lumières colorées scintillantes. Nous nous émerveillons des diverses figurines, des signes et de chaque décoration magique tant toutes se disputent notre attention. Même en conduisant aussi lentement que possible, impossible de tout voir en un seul passage. Sans faute, nous faisons le tour complet du bloc ou bien nous garons la voiture avant de marcher jusqu’à la maison.

Le thème est différent chaque année : Elvis, les superhéros, le groupe du Père Noël (dont Billy Gibbons de ZZ Top, habitant de Houston), les pingouins de hockey, les legos, Mario et Luigi… Il y a aussi un Grinch qui se déplace à différents endroits, c’est toujours amusant de le trouver.
Donc, comme chaque mois de décembre depuis 14 ans , notre famille a effectué son pélerinage vers Holly Street, pour découvrir qu’il n’y avait pas de lumières de Noël sur la maison. Il n’y avait même pas la moindre lueur à l’intérieur. Peut-être que la famille n’avait tout simplement pas eu les décorations et n’était pas en ville ? Nous y sommes revenus la semaine suivante et il n’y avait toujours pas de décorations. Nous avions peur que la maison ait été inondé par l’ouragan Harvey l’été précédent.

J’avais toujours voulu remercier cette famille et leur faire savoir combien nous aimions les décorations, sans jamais le faire. Alors cette année, je suis allé en mission pour trouver la famille et peut-être rallier les voisins pour écrire des mots de remerciement ou amasser des fonds pour les aider à acheter de nouvelles décorations, si nécessaire.

J’ai toqué à la porte de quelques voisins pour voir s’ils savaient quelque chose. Oui, la maison de cette famille avait été inondée. Ils avait déménagé dans le Hill Country, au centre du Texas. Non, ils n’avaient pas leurs coordonnées. Les voisins de l’autre côté de la rue, Hans et Nadia Huwyler, eux aussi touchés par l’inondation, connaissaient les propriétaires, John et Shari Greer, et confirmèrent que la plupart des décorations avaient été perdues à cause de l’inondation.
Alors qu’ils triaient leurs affaires avant de partir, les Greer avaient demandé à Hans et Nadia s’ils voulaient une des décorations qui avaient survécu à l’inondation. Nadia savait exactement quoi demander : le Grinch. Les Greers étaient ravis de savoir que ce dernier continuerait à surveiller Holly Street à Noël comme il l’avait fait pendant près de trois décennies.

Finalement, j’ai obtenu le numéro de téléphone des Greer de leur voisine Cynthia Schweirking, elle aussi sinistrée par Harvey. Cynthia avait de bons souvenirs de son mari, Jim et de leurs enfants Benjamin, Joey et Maggie allant vers chez les Greer pour obtenir des sucres d’orge des Greers et prendre des photos de famille. Quand j’ai contacté John, il fut heureux d’apprendre que beaucoup de voisins avaient apprécié leurs décorations. Je l’ai remercié et lui ai fait savoir quel cadeau cela avait été pour notre communauté.
John a dit que Shari et lui avaient aimé installer ces décorations pendant 28 ans. Ils commencaient à réfléchir au thème l’année d’avant. Ils fabriquaient toutes les décorations dans leur garage et les stockaient là. Ils avaient essayé de réutiliser des objets d’une année à l’autre aussi souvent que possible. Par exemple, l’igloo des pingouins transformé en navette spatiale, puis en carapace de tortue sur le dos de Bowser, l’ennemi juré de Mario. Shari s’occupait de la conception graphique des personnages et John manipulait toute l’électronique pour les lumières. Leurs enfants, Joey et Shannon, aidaient à la conception et à la mise en place.

« C’était une joie que de décorer le jardin », selon John. « Nous aimions vivre à Bellaire et nous aimions la communauté. Dès le début de notre mariage, lorsque nous avons emménagé, Bellaire nous a accueilli. C’est un endroit formidable pour vivre et élever une famille. Nous étions ravis de rendre un peu de bonheur à la communauté. »

John se déguisait de temps en temps en Père Noël et faisait coucou aux enfants qui passaient dans la rue tout en collectant de l’argent pour différentes organisations. Au fil des ans, ils ont recueilli plus de 25 000 dollars pour des organismes d’aide aux animaux ou encore de lutte contre la leucémie.

Les Greer vivent pour l’instant dans un logement temporaire à Wimberley. John dit que lui et Shari ont ri cette année quand il leur a fallu seulement quelques minutes pour installer leurs lumières, alors qu’ils y passaient des semaines de dur labeur par le passé. Les Greer ont récemment pris leur retraite et même s’ils regrettent Bellaire, ils sont ravis de profiter de ce nouveau chapitre de vie et prévoient de construire une maison dans le Hill Country en 2018.

En raccrochant, j’avais l’impression d’avoir parlé au Père Noël, tant John Greer est gentil. Ça m’a réchauffé le coeur.

Quand j’ai contacté d’autres familles de Bellaire pour voir si elles pouvaient m’aider à trouver les Greer ou si elles avaient des souvenirs de la maison, beaucoup ont répondu et étaient tristes d’apprendre la fin de cette tradition.

Leslie Crossman et Stephen Loughhead se souviennent que lorsque leurs fils, Hunter, Connor et Garrett, qui sont maintenant lycéens, étaient petits, ils ont vu des chiots devant la maison des Greer (qui collectaient sans doute de l’argent pour la cause animale). Les garçons s’attendaient à ce qu’il y ait des chiots chaque année et furent très déçus de constater que ce n’était pas le cas. C’est devenu une blague de famille.

Une année, Kathy et Michael Bowlin et leurs fils, Matthew et Josh, ont laissé des cartons de lampes de Noël sur le perron pour faire un don aux Greer.

Karen, Mark, Jared et Anya Edelman ont 17 années de souvenirs de la “maison la mieux décorée de Bellaire”, selon leurs propres mots.

Julie et James Kuenstle et leurs enfants, Emily, Connor et Mark s’y rendaient chaque année pendant 16 ans.

Pegi, Bob, Thomas et Lizzy Newhouse ont dit que c’était comme une “overdose visuelle » pour eux et qu’ils restaient un moment en admiration devant toutes les lumières et les décorations.

Mon propre mari, Andrew, et mon fils, Thomas, ont utilisé les décorations des Greer comme baromètre officiel pour Noël et faisaient souvent des détours pour passer admirer leur maison.

Parmi les autres familles qui ont gardé le souvenir de nombreuses années passées au 5007 Holly Street, mentionnons John, Suzanne, Victoria et Abigail Shelby; Kim Chau et David MingAndy et Reese Perlman, ainsi que CindyChrisConner et Callie Young  et bien d’autres.
Donc, si vous passez par Holly Street au moment de Noël, prenez un moment pour rendre hommage à la maison des Greer. Ensuite, regardez de l’autre côté de la rue, vers le 5000 Holly Street – la maison avec des décorations de Noël de cactus – et si vous êtes chanceux, vous apercevrez le Grinch sur le toit, surveillant le quartier comme au bon vieux temps.

Merci beaucoup à la famille Greer.